L’ABC des publicités sur Twitter

Pourquoi et comment faire de la publicité sur cette bibite? C’est plus simple que vous ne le pensez! Lors d’un 6 à 8 de gestionnaires de communautés organisé le 25 février dernier, Laurent Maisonnave, fondateur de Seevibes, a présenté l’ABC de l’achat média sur Twitter. Et voilà un condensé pour bien bénéficier de l’impact positif que peuvent avoir vos publicités sur ce réseau social. 😉

 

1)    Choisir votre objectif

Plusieurs fonctions se sont améliorées au cours des derniers mois, notamment les divers objectifs de campagnes disponibles et orientés vers la performance des publicités : acquisition de fans, de clients (conversion), engagement (visibilité du tweet), installation d’une application ou engagement avec celle-ci (les clics sur l’image et le bouton permettent aux utilisateurs de télécharger ou d’ouvrir votre application) et de « leads » sur Twitter (les utilisateurs peuvent vous envoyer leur adresse courriel en cliquant sur un bouton).

 

2)    Cibler votre audience

Comparativement aux publicités Facebook, Twitter a moins d’options dans l’analyse de profils des utilisateurs. L’analyse des informations recueillies est plus complexe, étant donné que le ciblage des utilisateurs est beaucoup moins riche que Facebook pour le moment.

Néanmoins, vous pouvez avoir accès à un certain nombre d’informations sur les utilisateurs (sexe et localisation par exemple), ce n’est pas aussi pointu que Facebook, mais dans les grands centres, nous pouvons inclure dans notre ciblage un code postal. Il est également possible de connaître la langue des utilisateurs et la plateforme sur laquelle ils ont vu la publicité (Android, Apple, ordinateur, tablette, etc.).


Parmi les choix de ciblage, il y a les mots-clés, les abonnés (cibler des communautés précises ou cibler des abonnés qui ressemblent aux communautés ciblées), les centres intérêts (il y en a près de 300 selon Laurent), la possibilité d’utiliser la base de données de courriels ou bien de carrément cibler des utilisateurs engagés avec certaines émissions de télévision. Une option très intéressante, on peut même cibler des fournisseurs mobiles (Bell, Vidéotron, etc.).

Évidemment, c’est facile de faire une campagne avec plusieurs critères de ciblage en même temps : les mots-clés, en plus d’ajouter les intérêts, etc. Par contre, il est conseillé au départ de ne pas mettre tout dans le même panier, car vous ne saurez pas quel type de ciblage a fonctionné le mieux. Vous pouvez créer diverses campagnes avec un élément seulement, par exemple des mots-clés, puis concevoir une deuxième campagne avec les mêmes aspects créatifs (texte et image), mais cette fois, par type d’abonnés.

En paramétrant votre publicité avec un seul élément, vous expérimenterez ce qui rapporte le plus pour vous. Une fonction intéressante disponible autant sur Facebook que sur Twitter, c’est les audiences personnalisées. Il est possible d’inclure des courriels pour toucher spécifiquement les visiteurs de votre site Web ou les gens abonnés à votre infolettre afin de les atteindre sur Twitter !

Vous pouvez même lancer une campagne selon les intérêts télévisuels des internautes. Il n’existe pas de banques de données précises sur les émissions disponibles, alors il faut faire des recherches.

Selon Laurent, le problème de ce ciblage est que la base de données de Twitter ne comprends pas l’historique des données des émissions, comme c’est le cas de Seevibes, qui non seulement détient les archives d’activités puisque l’entreprise les collecte depuis quelques années, mais s’en sert pour élaborer différents rapports sur les émissions de télé et les affinités des marques sur les médias sociaux. D’ailleurs, Seevibes a publié la première étude sur l’engagement des téléspectateurs sur Twitter auprès de 1 500 marques et 10 000 émissions au Canada et en Europe. Twitter a, pour l’instant, une bonne base d’émissions aux États-Unis, mais la banque d’émissions au Canada est plus restreinte… À suivre!

Le ciblage avec des recommandations de comptes peut également être une alternative. Vous inscrivez un abonné ciblé et Twitter vous propose d’autres comptes similaires. Par exemple, l’émission La Voix comme premier abonné ciblé, voici les comptes suggérés par Twitter afin de les inclure dans mon ciblage de campagne.

3)    Les liens vers votre site Web

Une des bonnes pratiques qui a retenu mon attention lors de cette intéressante présentation : dans votre publicité, n’utilisez pas d’hyperliens courts à l’aide de bit.ly ou ow.ly, mais optez plutôt pour l’hyperlien long de votre site, car si les internautes font des recherches à propos de votre marque sur Twitter, le lien va aussi apparaître dans les résultats de recherche. En plus, le lien long incluant votre nom d’entreprise semble beaucoup plus fiable pour les internautes, il sera moins méfiant de cliquer sur ce long lien que de le faire sur un lien court avec bit.ly.

 

4)    Les cartes Twitter

Les performances des cartes sont significatives par rapport aux tweets commandités. Il en existe différents types : génération de « leads », site Web et application simple ou graphique. « Les cartes de génération de leads génèrent un intérêt entrant de la part des utilisateurs en leur permettant de facilement partager leurs informations avec vous depuis un Tweet. Elles capturent automatiquement le nom de l’utilisateur, son pseudonyme et son adresse email et leur permettent de vous envoyer ces infos en un clic », d’après Twitter publicités. Pour ce qui est des cartes vers un site Web, elles offrent un résumé et un autre excellent moyen de faire voir votre site. Il existe aussi la carte d’application simple ou graphique, une autre façon de dynamiser les installations de vos applications sur les appareils mobiles iOS et Android. Pour ces cartes, vous pouvez indiquer tous les liens vers les applications (Google Play, App Store, etc.), car Twitter analysera l’appareil utilisé pour promouvoir le bon lien à l’utilisateur vers l’application reliée.

En bref, pour votre publicité :

– utilisez une image du bon format,

– indiquez un « call to action » court,

– ne mettez pas de liens courts (bit.ly),

– choisissez un ciblage différent pour chaque publicité et laissez assez d’espaces dans votre message pour laisser l’utilisateur écrire un commentaire.
Il vous suffit maintenant d’essayer plusieurs manières de promouvoir votre site ou contenu pour trouver LA recette qui fonctionne le mieux pour vous!

 

Quelques références :

En apprendre plus sur les publicités Twitter
Les histoires à succès
En savoir plus sur Seevibes
10 étapes pour optimiser votre budget pub

 

You may also like

Leave a comment